Le programme MORECOWBELL de la NSA sonne le glas du DNS - Inria - Institut national de recherche en sciences et technologies du numérique Access content directly
Other Publications Year : 2015

Le programme MORECOWBELL de la NSA sonne le glas du DNS

Christian Grothoff
  • Function : Author
  • PersonId : 963848
Monika Ermert
  • Function : Author
Jacob Appelbaum
  • Function : Author
Ludovic Courtès
  • Function : Translator
  • PersonId : 938722

Abstract

Sur le net, presque tout commence par une requête au Domain Name System (DNS, pour « système de noms de domaine »), un protocole au cœur d'Internet qui permet aux usagers d'accéder à des services par un nom tel que www.example.com, plutôt que par une adresse IP numérique comme 2001:DB8:4145::4242. Développé au « bon vieux temps », le DNS contemporain ressemble à un tableau de bord de l'activité du réseau pour malvoyants. Par conséquent, il attire non seulement toutes sortes de surveillances à des fins commerciales, mais aussi la National Security Agency (NSA), comme le montrent de nouveaux documents sur son programme MORECOWBELL. Étant données les faiblesses de conception du DNS, on peut se demander si le DNS peut être sécurisé et sauvé ou bien si il doit être remplacé---tout du moins pour certains cas d'utilisation.
Fichier principal
Vignette du fichier
article-fr.pdf (1.07 Mo) Télécharger le fichier
Origin : Files produced by the author(s)
Loading...

Dates and versions

hal-01114307 , version 1 (06-03-2015)

Licence

Attribution - NoDerivatives

Identifiers

  • HAL Id : hal-01114307 , version 1

Cite

Christian Grothoff, Matthias Wachs, Monika Ermert, Jacob Appelbaum, Ludovic Courtès. Le programme MORECOWBELL de la NSA sonne le glas du DNS. 2015. ⟨hal-01114307⟩
204 View
278 Download

Share

Gmail Facebook X LinkedIn More