Using group replication for resilience on exascale systems - Inria - Institut national de recherche en sciences et technologies du numérique Access content directly
Reports (Research Report) Year : 2012

Using group replication for resilience on exascale systems

Abstract

High performance computing applications must be resilient to faults, which are common occurrences especially in post-petascale settings. The traditional fault-tolerance solution is checkpoint-recovery, by which the application saves its state to secondary storage throughout execution and recovers from the latest saved state in case of a failure. An oft studied research question is that of the optimal checkpointing strategy: when should state be saved? Unfortunately, even using an optimal checkpointing strategy, the checkpointing frequency must increase as platform scale increases, leading to higher checkpointing overhead. This overhead precludes high parallel efficiency for large-scale platforms, thus mandating other more scalable fault-tolerance mechanisms. One such mechanism is replication, which can be used in addition to checkpoint-recovery. Using replication, multiple processors perform the same computation so that a processor failure does not necessarily imply application failure. While at first glance replication may seem wasteful, it may be significantly more efficient than using solely checkpoint-recovery at large scale. In this work we investigate a simple approach where entire application instances are replicated. We provide a theoretical study of checkpoint-recovery with replication in terms of expected application execution time, under an exponential distribution of failures. We design dynamic-programming based algorithms to define checkpointing dates that work under any failure distribution. We also conduct simulation experiments assuming that failures follow Exponential or Weibull distributions, the latter being more representative of real-world systems, and using failure logs from production clusters. Our results show that replication is useful in a variety of realistic application and checkpointing cost scenarios for future exascale platforms.
Les applications de calcul à haute-performance doivent être résiliantes aux pannes, car les pannes ne seront pas des évènements rares sur les plates-formes post-petascales. La tolérance aux pannes est traditionnellement réalisée par un mécanisme d'enregistrement et redémarrage, au moyen duquel l'application sauve son état sur un système de stockage secondaire et, en cas de panne, redémarre à partir du dernier état sauvegardé. Une question souvent étudiée est celle de la stratégie de sauvegarde optimale: quand l'état doit-il être sauvé ? Malheureusement, même quand on utilise une stratégie de sauvegarde optimale, la fréquence de sauvegarde doit augmenter avec la taille de la plate-forme, augmentant mécaniquement le coût des sauvegardes. Ce coût interdit d'obtenir une très bonne efficacité sur des plates-formes à très large échelle, et requiert d'utiliser d'autres mécanismes de tolérance aux pannes, qui passent mieux à l'échelle. Un mécanisme potentiel est la réplication, qui peut être utilisée conjointement avec une solution de sauvegarde et redémarrage. Avec la réplication, plusieurs processeurs exécutent le même calcul de sorte que la panne de l'un d'entre eux n'implique pas nécessairement une panne pour l'application. Alors qu'à première vue une telle approche gaspille des ressources, la réplication peut être significativement plus efficace que la seule mise en \oe uvre de techniques de sauvegarde et redémarrage sur des plates-formes à très grande échelle. Dans la présente étude nous considérons une approche simple où une application toute entière est répliquée. Nous fournissons une étude théorique d'un schéma d'exécution avec réplication lorsque la distribution des pannes suit une loi exponentielle. Nous proposons des algorithmes de détermination des dates de sauvegarde quand la distribution des pannes suit une loi quelconque. Nous menons aussi une étude expérimentale, au moyen de simulations, basée sur une distribution de pannes suivant une loi exponentielle, de Weibull (ce qui est plus représentatif des systèmes réels), ou tirée de logs de clusters utilisés en production. Nos résultats montrent que la réplication est bénéfique pour un ensemble de modèles d'applications et de coût de sauvegardes réalistes, dans le cadre des futures plates-formes exascales.
Fichier principal
Vignette du fichier
RR-7876_AugmentedVersion.pdf (1.22 Mo) Télécharger le fichier
Origin : Files produced by the author(s)
Loading...

Dates and versions

hal-00668016 , version 1 (08-02-2012)
hal-00668016 , version 2 (28-06-2013)

Identifiers

  • HAL Id : hal-00668016 , version 2

Cite

Marin Bougeret, Henri Casanova, Yves Robert, Frédéric Vivien, Dounia Zaidouni. Using group replication for resilience on exascale systems. [Research Report] RR-7876, INRIA. 2012. ⟨hal-00668016v2⟩
295 View
417 Download

Share

Gmail Facebook X LinkedIn More