Investigating the Influence of Visual Signifiers to Foster the Discovery of Touch-Based Interactions - Inria - Institut national de recherche en sciences et technologies du numérique Access content directly
Theses Year : 2023

Investigating the Influence of Visual Signifiers to Foster the Discovery of Touch-Based Interactions

Étudier l’influence des signifiants visuels pour favoriser la découverte d’interactions tactiles

Eva Mackamul

Abstract

Discoverability of interactions is a core component of successful user interaction yet it is almost systematically dismissed by interface designers and researchers. This is not surprising given the variety of associated concepts that are inconsistently defined, and the consequent lack of clarity on how to address these problems. In this thesis we emphasise the importance of interaction discoverability and investigate whether visually signifying the availability of inputs improves their discovery using commercial touch-based devices as the test case. We examine usage and definitions of discoverability as well as related concepts and offer clarifications where definitions are ambiguous while highlighting focus areas and limitations. To examine the circumstance of initial interactions and discovery more structurally, we then propose a conceptual framework of relevant impacting factors. We consider how individual components interrelate and reflect on how they can be used to promote discoverability. Concentrating on the factor `visibility’ on the system side of the framework, we examine the potential of added visual signifiers in mobile touch-based interfaces through two projects. First we examine how the availability in-place single finger inputs such as `Tap’, `Dwell’, `Double Tap’ and ‘Force Press’ can be communicated through added visual signifiers in the context of buttons. We propose a design space of visual signifier characteristics. Combining these characteristics, we generated 36 designs and investigated their perception in an online survey and an interactive experiment. The results suggest that visual signifiers increase the perception of input possibilities beyond `Tap’, and reduce perceived mental effort for participants, who also prefer added visual signifiers over a baseline. This work informs how future touch-based interfaces could be designed to better communicate in-place one finger input possibilities. Second, we explore the viability of transient interaction hints during animated transitions between UI screens to improve the discovery of swipe-revealed hidden widgets (swhidgets). To do so, we adapt three established transition patterns to include visual depictions of the swhidgets. We then study how noticeable the transitions are at different durations (750ms, 1000ms). Results suggest substantial variation in noticeability between participants. Subsequently, we explore the impact on the discoverability of interactions with two types of transition (Container Transform, Panels) and a baseline and find that transitions do not significantly impact the use of swhidgets. This may suggest that temporary interaction hints are not comprehended in a task context if they do not coincide with a need for the interaction in question. These projects highlight the potential of improving discoverability of interaction through visual signifiers in the interface while demonstrating that there are limitations of when visual signifiers impact the perceived affordance of interaction possibilities.
La découvrabilité des interactions est un élément essentiel d’une expérience utilisateur réussie, mais elle est presque systématiquement ignorée par les concepteurs d’interfaces et les chercheurs. Cela n’est pas surprenant compte tenu de la diversité des concepts associés qui sont définis de manière inconsistante et du manque de clarté qui en résulte sur la manière d’appréhender ces problèmes. Dans ma thèse, je souligne l’importance de la découvrabilité des interactions et j’étudie si le fait de signifier visuellement les entrées utilisateur disponibles améliore leur découverte, utilisant les appareils tactiles commerciaux de type smartphone comme plateformes d’étude. J’examine l’utilisation et les définitions de la découvrabilité dans la littérature ainsi que les concepts associés, et propose des clarifications là où les définitions sont ambiguës tout en soulignant les domaines d’intérêt et les limites. Pour examiner les circonstances menant à ces éventuelles découvertes d’interaction de manière plus structurelle, je propose ensuite un cadre conceptuel de facteurs susceptibles de jouer un rôle déterminant. J’examine les interdépendances éventuelles entre ces facteurs et réfléchis à la manière dont ils peuvent être utilisés pour promouvoir la découvrabilité des interactions. En me concentrant sur le facteur « visibilité » du côté système du framework, j’examine le potentiel de signifiants visuels supplémentaires dans les interfaces tactiles mobiles à travers deux projets. Tout d’abord, j’examine comment la disponibilité d’entrées utilisateur tactiles à un doigt telles que « Tap », « Dwell », « Double Tap » et « Force Press » peut être communiquée via des signifiants visuels ajoutés au représentations graphiques de boutons. Je propose un espace de conception de caractéristiques pour signifiants visuels, et génère 36 modèles combinant ces caractéristiques que je compare dans une enquête en ligne et une expérience interactive en laboratoire. Les résultats suggèrent que les signifiants visuels augmentent la perception des possibilités d’entrées utilisateur au-delà du « Tap » et réduisent l’effort mental perçu par les participants, qui préfèrent également des signifiants visuels supplémentaires à un représentation graphique basique de bouton. Ce travail explique comment les futures interfaces tactiles pourraient être conçues pour mieux communiquer les entrées utilisateur tactiles avec un seul doigt. Deuxièmement, j’explore la viabilité d’utiliser les transitions animées entre différentes vues de l’interface utilisateur pour suggérer l’existence et faciliter la découverte de “Swhidgets”, des composants cachés révélés par balayage. Pour ce faire, j’adapte trois modèles de transition établis pour qu’elles affichent subtilement ces swhidgets. J’étudie ensuite à quel point ces transitions sont perceptibles à différentes durées (750 ms, 1000 ms). Les résultats suggèrent une variation substantielle de la visibilité entre les participants. Par la suite, j’explore l’impact sur la découvrabilité des interactions avec deux types de transition (Container Transform, Panels) et une animation de référence, et constate que les transitions n’ont pas d’impact significatif sur la découvrabilité des swhidgets. Cela peut suggérer que l’affichage temporaire des swhidgets lors de l’animation de transition n’est pas compris dans le contexte d’une tâche s’il ne coïncide pas avec un besoin pour l’interaction en question. Somme toute, ces projets mettent en évidence le potentiel d’amélioration de la découvrabilité de l’interaction grâce aux signifiants visuels dans l’interface tout en démontrant qu’il existe des limites quant au moment auquel les signifiants visuels peuvent avoir un impact sur la perception des possibilités d’interaction.
Fichier principal
Vignette du fichier
thesis.pdf (19.74 Mo) Télécharger le fichier
Origin : Files produced by the author(s)

Dates and versions

tel-04373027 , version 1 (17-01-2024)

Identifiers

  • HAL Id : tel-04373027 , version 1

Cite

Eva Mackamul. Investigating the Influence of Visual Signifiers to Foster the Discovery of Touch-Based Interactions. Human-Computer Interaction [cs.HC]. Université de Lille, 2023. English. ⟨NNT : ⟩. ⟨tel-04373027⟩
24 View
3 Download

Share

Gmail Facebook X LinkedIn More