L'organisation hybride et son contrôle - Inria - Institut national de recherche en sciences et technologies du numérique Access content directly
Habilitation À Diriger Des Recherches Year : 2017

L'organisation hybride et son contrôle

Katia Lobre

Abstract

The drafting process of the accreditation to supervize theses was marked by two stages which establish also two challenges: that of the past and of the future. The first challenge consisted in making an assessment of my researches by evoking their contents without tiring the reader of useless repetitions rehearsals. My first objective was not the originality, but rather to seize the opportunity of this look towards the past to highlight the particular link uniting every researcher with its publications. I so succeeded in revitalizing my balance sheet-research, by expressing a point of view updated by my works according to my own intellectual evolution. This consideration of the researcher, often evoked by the epistemologists of the Social sciences, was able to be realized by a methodology basing on a particular use of the software of qualitative analysis NVivo. I was so able to present a new vision on my works taking into account the time past between the moment of their writing and that of to establish the balance sheet. The admixture of ideas to which led me this methodology had another characteristic: allow me the inductive highlighting of a number of themes of Management Sciences allowing to answer the second challenge, that of the future. The future diffracts in the time and led not to lock itself too much into a restricted field of scientific exploration. It’s in this way that the organizational concept of hybridity, stemming from my balance sheet, appeared to me, far from any latest fad, as a vision of the rather wide reality to constitute the backbone of my scientific investigations in the future. The organization is hybrid not only because it is diversity, but also because this diversity is crossed by logics of opposing thoughts and actions, taking root in the practices, as researchers in organizational dynamics were able to observe it. We observe today the passage of a hybridity undergone, sometimes unconsciously, in a deliberate hybridity. Beyond the managerial and strategic aspects, the chosen hybridity, when it affects the values (major hybridity), becomes a real societal new vision. For company this passage expresses the complexity of the entrepreneurial answer to the increasing complexity of its environment, and raises, in new terms, the question of its control. So, in hybrid organization, questions such as those of overall performance, governance or ethics are raised in a new frame, in which the actors accept completely the conflict of the decision-making logics. The various stakeholders are then in the face of a new problem of the control, especially in the case of the major hybridity. It is the guidelines of the peculiarities of the control of the hybrid organizations which I tried hard to trace in this thesis, they establish the foundations of my future researches
La rédaction de ce mémoire de HDR a été marquée par deux étapes qui constituent également deux défis : celui du passé et de l’avenir. Le premier défi consistait à faire le bilan de mes recherches en évoquant leur contenu sans pour autant lasser le lecteur d’inutiles répétitions. Mon objectif premier n’était pas l’originalité, mais plutôt de saisir l’opportunité de ce regard vers le passé pour mettre en évidence le lien particulier unissant tout chercheur à ses publications. Je suis ainsi parvenue à dynamiser mon bilan-recherche en exprimant un point de vue actualisé de mes travaux en fonction de ma propre évolution intellectuelle. Cette prise en compte du chercheur, souvent évoquée par les épistémologues des Sciences Sociales, a pu être réalisée grâce à une méthodologie reposant sur une utilisation particulière du logiciel d’analyse qualitative NVivo. Je me suis trouvée ainsi en mesure de présenter un nouveau regard sur mes travaux tenant compte du temps écoulé entre le moment de leur rédaction et celui d’en établir le bilan. Le brassage d’idées auquel m’a conduit cette méthodologie avait une autre caractéristique : me permettre la mise en évidence inductive d’un certain nombre de thèmes des Sciences de Gestion permettant de répondre au second défi, celui de l’avenir. Le futur se diffracte dans le temps et conduit me semble-t-il à ne pas trop s’enfermer dans un champ d’exploration scientifique restreint. C’est dans cette perspective que le concept d’hybridité organisationnelle issu de mon bilan m’a paru, loin de tout effet de mode, comme une vision de la réalité assez large pour constituer l’épine dorsale de mes investigations scientifiques dans l’avenir. L’organisation est hybride non seulement parce qu’elle est diversité, mais aussi parce que cette diversité est parcourue dans son ensemble de logiques de pensées et d’actions antagonistes s’enracinant dans les pratiques, comme ont pu l’observer les chercheurs en dynamique organisationnelle. Or, nous observons aujourd’hui le passage d’une hybridité subie, parfois inconsciemment, à une hybridité voulue. Au-delà des aspects managériaux et stratégiques que représente ce passage, l’hybridité choisie, quand elle atteint le stade des valeurs (hybridité majeure), devient une véritable vision sociétale nouvelle. Au niveau de l’entreprise ce passage exprime la complexification de la réponse entrepreneuriale à la complexité croissante de son environnement, et pose de ce fait, en des termes nouveaux, la question de son contrôle. Le contrôle classique trouve en effet ici un certain nombre de limites qui le fragilisent. Ainsi, dans l’organisation hybride, des questions telles que celles de la performance globale, de la gouvernance ou de l’éthique se posent dans un cadre nouveau dans lequel les acteurs assument pleinement le conflit des logiques décisionnelles. Les différentes parties prenantes se trouvent alors face à une problématique nouvelle du contrôle surtout dans le cas de l’hybridité majeure. Ce sont les grandes lignes directrices des particularités du contrôle des organisations hybrides que je me suis efforcée de tracer dans ce mémoire, elles constituent les fondements de mes recherches futures.
Fichier principal
Vignette du fichier
K-Lobre-HDRFinale-enligne.pdf (3.67 Mo) Télécharger le fichier
Origin : Files produced by the author(s)

Dates and versions

tel-01633397 , version 1 (21-01-2021)

Identifiers

  • HAL Id : tel-01633397 , version 1

Cite

Katia Lobre. L'organisation hybride et son contrôle. Gestion et management. Aix Marseille Université, 2017. ⟨tel-01633397⟩
221 View
885 Download

Share

Gmail Facebook X LinkedIn More